OMG le bad Buzz !

 

Pour celles et ceux qui sont très actifs sur les réseaux, et notamment sur ce qui se fait en Martinique, je suis sûre que vous êtes au fait du récent bad buzz qu’a connu une nouvelle marque de produits capillaires lancée ce weekend. Ayant été invitée au lancement de cette marque en tant que blogueuse, je voulais aussi partager la situation telle que je l’ai vécu et les retours qui ont suivis. 

Il y a un peu plus d’une semaine maintenant j’ai été invitée par une agence de communication à un brunch afin de découvrir une nouvelle marque : CAPINESS… 

L’invitation ne mentionnait pas le type de produits ou services qui allaient être présentés, tout un mystère qui a piqué ma curiosité… Et mon petit doigt me disait qu’on allait parler cheveux. 

Après quelques recherches pour essayer d’en savoir plus, je me rends compte que la marque est détenue par le Groupe Créo (anciennement Groupe Fabre). Et là c’est un peu Bagdad dans ma tête, j’y vais ou j’y vais pas…. pourquoi je n’irais pas ? mais en fait pourquoi j’irais ? qu’est ce que les gens vont bien pouvoir en penser ? Clairement avec toute la prise de conscience de la jeunesse et de toute la population martiniquaise sur les enjeux économiques et sanitaires, je me suis clairement dis je vais tendre le bâton pour me faire battre. 

La curiosité a pris le dessus sur toute la bataille intérieure qui m’animait et je suis donc allée à cet évènement dans le but de découvrir la marque et voir si cela valait vraiment le coup d’en parler par la suite ou pas. 

Dimanche 8 Mars, direction Le Diamant dans une superbe villa. Nous sommes accueillies par l’agence et l’équipe de Capiness… TOUT vraiment tout a été pensé pour que nous passions un agréable moment. Une décoration épurée et tropicale des plus jolies, un bar avec des boissons fraiches ou chaudes, un brunch élaboré avec soin. Bref le top. 

Comme bien souvent, je suis arrivée en retard, j’ai donc raté le début de la présentation de la Marque et des produits. J’avais vu juste sur un point néanmoins, il s’agissait bien de produits capillaires. 

L’égérie ainsi que la créatrice de la marque se succèdent pour nous expliquer les bienfaits de la gamme, les principes actifs choisis et leurs vertus. Et je retiens les 3 mots suivants : la Naturalité des produits (96% de composants sont d’origine naturel) – le Plaisir (faire de ses soins un moment de bien être et de détente) – l’Expertise (une formulation pensée pour répondre aux problématiques de nos cheveux texturés).

Je suis comme un poisson dans l’eau, c’est totalement mon univers. On découvre ensuite le parfum signature de la marque et quelques copines blogueuses testent en live and direct les produits : je vois des boucles définies, des mèches brillantes. Je n’ai qu’une hâte tester à mon tour pour voir si comme son slogan l’indique : CAPINESS est la gamme qui tient toutes ses promesses… La journée bat son plein, nous avons une intervention mettant en lumière les bienfaits des principes actifs présents dans la gamme ainsi que de super tips pour allier une alimentation saine pour favoriser la bonne santé de nos cheveux ! Ensuite nous profitons d’un atelier de création de couronne ou barrette de fleurs. Et une de plus à ma collection, je suis aux anges. Je me prête volontiers au jeu des photos, ben oui, il faudra bien que je partage ensuite ma petite découverte. 

Mais le groupe Creo dans tout ça : nada, néant… je n’en n’ai pas entendu parlé de la journée. Je me suis même dit internet c’est bien mais c’est un peu des conneries en fait, le groupe Creo n’a probablement rien à voir avec cette marque. Enfin le sujet a tellement été éludé quand même que j’ai remis en question mes trouvailles sur société.com…

Bref je rentre chez moi, me pose encore dix milles questions car l’heure est au partage. 

Et la je me dis, Mely est ce que tu as aimé ce que tu as découvert ? La réponse est oui, j’ai donc décidé de publier ma story retraçant le journée et le lendemain un petit post sur mon feed pour annoncer le lancement officiel et informer ma communauté sur comment se procurer les produits si cela les intéressaient. Dans mon choix des termes, n’ayant eu aucune confirmation ou infirmation de l’appartenance a ce groupe, j’essaye tant bien que mal de peser mes mots et je parle donc en story de « la fondatrice » puis dans mon post Instagram j’écris « la marque est créée par une martiniquaise qui nous veut du bien ».

ET LÀ…. Aussi prévisible que cela puisse l’être, je commence à recevoir des messages me demandant si je connais le lien entre le Groupe et la Marque. Je réponds la vérité : oui car j’ai fait mes recherches. Sauf que de nombreuses filles présentes au lancement, elles, n’étaient pas au courant. Et parmi celles ci, certaines avaient publiquement fait part de leur positionnement quant à leur choix de consommation. Si elles avaient eu connaissance de l’appartenance de la marque à ce groupe, elles auraient probablement refusé l’invitation et/ou n’auraient tout simplement pas partagé. Elles ont donc eu le sentiment d’être trompée, manipulée et leur communauté également ! 

Leur colère est totalement justifiée et compréhensible car ici on enlève le choix aux gens de soutenir un projet dans sa globalité en ayant toutes les cartes en main pour se positionner en toute connaissance de cause et c’est dégueulasse. Il y a clairement eu une volonté de laisser dans l’ombre l’appartenance à ce groupe dans le but de probablement susciter encore plus adhésion…Quelle erreur, c’est déplorable ! 

Et moi dans tout ça ? Ben comme tous les jours de ma vie en Martinique j’ai le cul entre deux chaises. 

Suis-je la seule dans ce cas ? 

C’est une vrai question les gars…

Suis-je la seule à me rendre compte que pour certains produits alimentaires je suis capable de prendre des mesures pour sortir de ce monopole centenaire mais que malheureusement je doive encore passer les portes d’un supermarchés pour d’autres produits ? 

Est-ce que je suis la seule à me dire j’ai travaillé pour eux, je consomme chez eux mais ai-je vraiment d’autres possibilités aujourd’hui ? 

Est-ce que je suis la seule à parfois faire le choix de la facilité et à m’en vouloir à n’en plus dormir ? 

Est-ce que je suis la seule à croire en un projet et décider de ne pas le passer sous silence par ce que ce groupe qu’on aime ou qu’on déteste était peut-être la seule fucking solution viable à l’heure actuelle pour voir naître ce projet en Martinique ? 

Est-ce que parce que j’ai une vision pour l’avenir mais que j’ai l’honnêteté de dire que pour l’instant j’y vais petit à petit et qu’un jour TOUTES mes actions seront en accord avec mes valeurs, je suis une hypocrite ? 

Autres questions : consommer local c’est quoi pour vous aujourd’hui ? Parce que clairement je suis perdue, je ne sais plus… Est-ce consommer ANTI-BÉKE ? Est-ce consommer auprès de personnes martiniquaises noires ? Est-ce qu’un martiniquais non noir et non béké, ça existe ? Est-ce qu’un martiniquais noir soutenu par une entreprise appartenant un béké, doit être boycotté ?

CAPINESS c’est peut être le groupe Créo, mais c’est surtout Anne-Sophie. 

Une femme brillante qui a quitté un poste à responsabilité à New York pour rentrer en Martinique.

C’est une femme qui s’est dit qu’elle voulait faire quelque chose chez elle et pour les femmes qui lui ressemblent. 

Qui a probablement rencontré de nombreux obstacles pour que son projet voit le jour. 

Une femme qui je pense avait toutes les cartes en mains et la clarté d’esprit pour prendre des décisions et saisir des opportunités. 

Une femme qui a un projet dans lequel je crois et qui elle aussi a du se poser des millards de questions avant de choisir cette option de financement pour son projet. 

Bien que le fond c’est à dire les produits en eux mêmes m’ait séduit, je ne peux qu’être contre la forme utilisée. Anne-Sophie, (si tu passes par ici), je pense aussi que tu sauras comprendre que la transparence vaut mieux que l’omission délibérée. Que la décision de mener cette campagne de cette manière ait été prise par toi ou plus haut, au final c’est toi que cela dessert. 

Aujourd’hui tout un projet est mis à mal, tout le travail de cette femme est remis en question parce  que n’a pas été assumée publiquement l’appartenance à ce groupe ! Les gens en ont marre qu’on les manipule…

Je ne jugerais quiconque qui s’associe avec tel ou tel groupe dans le but de monter son business par contre si c’est votre choix, assumez le… Bien évidemment vous ne décrochez pas l’adhésion de tous mais l’honnêteté sera toujours préférable.

J’espère que cette femme connaitra le succès qu’elle mérite, qu’elle saura tirer ses épingles du jeu pour un jour être à la tête de son propre empire et mener des projets pour elle et seulement elle ! 

Je tiens à remercier les personnes qui sont venues à moi de façon bienveillante afin de discuter de cette problématique et de cette campagne de communication et dont les arguments sont plus que valables ! Je m’excuse si par le choix des mots dans mon post j’ai contribué à diffuser un message faussé. Je tiens tout de même a préciser que si l’info avait confirmée publiquement par la marque lors du lancement (ce qui n’a pas été le cas et j’ai écrit mes posts avec un doute subsistant) je n’aurais pas pour autant écrit noir sur blanc le nom du groupe. Un exemple tout bête, si je devais parler de la marque Fenty Beauty je n’aurais probablement pas évoqué le groupe LVMH dans mon post. Mais je comprends que mes lectrices puissent se sentir biaisées si c’est une information qui leur tient à coeur et que je ne l’ai pas mentionnée. 

À tous les autres, détracteurs web du dimanche qui s’attaquent aux filles présentes au lancement…. s’il vous plait, taisez vous et faites ! Si pour vous, nous sommes si superficielles et insignifiantes, pourquoi nos faits et gestes vous interpellent autant ?

À tous ceux qui vivent dans l’hexagone et qui n’ont aucun vécu de la réalité de la vie dans les DOM mais qui nous recommandent de manger comme ci ou d’agir comme cela…. S’il vous plait rentrez (ou venez) vivre ces réalités a nos côtés, ensemble nous aurons probablement plus de matière grise pour trouver des solutions pérennes… 

À toutes les personnes comme moi pour qui rien n’est tout blanc ou tout noir, mais parfois c’est gris et qui ont l’humilité d’admettre qu’ils ne sont pas parfaits, que tous leurs choix ne sont pas conscients mais qui essayent… et qui continueront d’essayer, sachez que nous ne sommes pas dans l’erreur, nous sommes juste humains, nous sommes dans un cheminement qui prendra le temps qu’il faudra, on y arrivera.

À tous les militants, je vous admire ! Continuez à élever les consciences…

À tous les porteurs de projets, FONCEZ !

À tous, quand un proche lance son business, soutenez le, partagez, consommez, investissez, faites des dons, peut être ainsi plus aucun d’entre nous n’aura à faire le choix de la facilité pour réussir !

À tous, si consommer conscient est important pour vous, faites vos recherches. 

 

2 commentaires sur « OMG le bad Buzz ! »

  1. Ton article est tellement mature. Chapeau !
    J’ai eu les mêmes pensés que toi. Bises

  2. bonjour je me permets de répondre :oui il y a des martiniquais non noirs et non békés … pour ma part je descends de colons ma famille est depuis des générations dans les antilles arrivé avec les premières colonisations … je suis noire pourtant tout simplement parce que mon grand père est tombé amoureux de cette métisse indienne qu’était ma grand mère qui travaillait sur sa plantation… il l’on renier pour ça et exclu de sa famille ,si ça se trouve il a participé à l’empoisonnement au chloredeconne je me retrouve souvent à cacher mes origines parce que …les gens sont stupides bien sûr que je suis contre cette main mise des békés sur la martinique contre ce qu’ils ont fait mais je suis ce que je suis ma mère est ce qu’elle est et mon père aussi (dont la mere était enfant de colons ) actuellement j’aimerais bien aller militer mais j’ai peur qu’on me dise que je ne suis pas légitime pourtant je me sens légitime c’est mon île c’est celle de mon fils et je souffre aussi des conditions de vie comme tout mes compatriotes martiniquais. j’essaie de consommer local (surtout sans pesticides hein)mais c’est si compliqué il faut courir du nord au sud alors que la galleria est si près… d’ailleurs il n’est pas békés celui a qui appartient ce centre commercial🤔 … et comment lutter efficacement contre des (un) milliardaire je ne dis pas que c’est impossible mais vraiment on devrait se concentré que sur l’affaire du chlordeconne pour le moment c’est plus important ensuite le côté économique de l île la seule façon efficace de lutter c’est crée et se soutenir !!!! ceci dit pour la créatrice de Capiness j’ai été fouiller le site et malheureusement il est clairement écrit que le président est patrice Fabre alors peut-être est ce son idée peut-être même qu’elle en détient des parts mais quand on fouille ce n’est pas elle qui apparaît pire il n’y a même pas ce petit texte dont les marques sont friandes décrivant l’origine de la marque et son créateur (moins que j’ai mal vu).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s