Martinique Bel ti Péyi

Je ne vais pas m’excuser de « me faire rare » comme à mon habitude. Je pense que si vous me suivez encore et prenez le temps de me lire c’est que vous avez compris que je n’écris pas juste pour être présente mais seulement quand l’envie y est vraiment.

Vous êtes là et c’est ce qui compte, et je vous en remercie du fond cœur. Cet article est un peu un article comme on en trouve en ce premier mois de l’année, un article bilan sur ma vie et surtout sur ma vie en Martinique. Vous me l’aviez demandé au mois de décembre dernier sur Instagram via un sondage en story. Et bien me voici à écrire ces quelques lignes pour répondre à vos questions car j’en reçois énormément sur ma vie au péyi, mes difficultés, mes réussites et mon ressenti après 3 ans en Martinique.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore la petite histoire, il y a 3 ans j’ai quitté un poste en CDI dans l’hôtellerie sur Montpellier pour venir travailler en Martinique. Jusque là tout va bien sauf que le poste qui m’était proposé ici était un CDD. Il était donc assez déroutant voire inconcevable dans l’imaginaire collectif de quitter la sécurité d’un poste en CDI pour un contrat saisonnier précaire à 8000 km de sa famille et ses amis. À l’époque cela ne m’a pas du tout paru fou ! L’envie de partir était bien plus forte que les inquiétudes et réflexions des autres. En plus, avec le soutien de cariño, grand voyageur dans l’âme, rien ne pouvait ébranler notre objectif de venir en Martinique. Ensuite tout s’est fait très vite, boulot pour moi ✔️ boulot pour lui ✔️ trouver un appart ✔️ déménager ✔️ acheter une voiture ✔️. En un rien de temps nous étions parés à notre nouvelle aventure en Martinique !

Voilà pour le petit résumé de mon arrivée en Martinique. Avec un peu de recul je me dis que c’était un pari osé mais que cela en valait amplement la chandelle.

La première année fut la plus difficile. Je me suis sentie chez moi dès mon arrivée à l’aéroport, en sentant le souffle humide du vent sur mon visage, les yeux remplis de larmes dans les bras de mon papa, oui je me suis sentie chez moi, en sécurité, arrivée à bon port. Mais, on ne va pas se mentir, j’ai grandi en région Parisienne. La Martinique et la Guadeloupe pour les vacances c’était top, mais y vivre…. là commencent les doutes. De plus j’ai commencé à bosser seulement quelques jours après mon arrivée. L’accueil de ma nouvelle entreprise a été bon mais tout de suite j’ai du me mettre au diapason, haute saison oblige, tout le monde est surchargé de travail, tant pis, ma formation attendra. Le rythme était tellement soutenu et les conditions pas forcément optimales que j’ai eu un gros coup de blues. Je voulais rentrer, ce n’était plus possible. Mais bon, je me suis dit que je n’avais pas investi autant d’énergie pour abandonner maintenant et je suis finalement parvenue à finir ma ma saison tranquillement.

La première année a aussi été celle de la découverte. On prenait énormément de plaisir à découvrir des plages, des restaurants, des activités, tous les week-ends l’objectif était de découvrir un nouvel endroit.  Bref le kiff total ! C’est à ce moment là que je me suis rendue compte que la vie en Martinique est tellement riche. Oui il y a des inconvénients mais franchement quelle chance nous avons de vivre ici ! Les paysages, les martiniquais tout ici me pousse à dire que j’ai une chance inouïe de vivre dans ce cadre entourée de personnes aimantes, simples, qui ont le sens du partage de l’entraide.

L’année suivante, toujours sur notre lancée, nous concrétisons notre place dans notre environnement  professionnel et cela nous pousse à vouloir rester encore plus en Martinique. En fait je suis clairement consciente que je suis dans une période de stabilisation, j’ai un nouveau poste dans le même établissement hôtelier avec des missions qui sont plus proches de mes aspirations. Je m’épanouie mais en même temps j’aspire à plus. Mais à quoi ? Nous faisons également de belles rencontres amicales et je me lie d’amitiés avec des femmes formidables. Je me pousse dans mes retranchements quand il s’agit de passer le permis (oui dans un idéal fort lointain je n’aurais jamais appris à conduire.. lol impossible en Martinique. Je me suis résignée).

Jusque là on se dit tout va bien mais est-ce qu’on veut vraiment rester ici ? N’y a-t-il pas d’autres contrées lointaines qui nous appellent ? On a pas eu de réponse claire à cette question mais j’ai le sentiment que la Martinique a un effet magnétique sur moi. Vous savez ce truc presque indescriptible qui vous pousse à creuser plus, qui vous pousse à rester, qui vous attire de manière incontrôlable car vous savez que quelque chose de plus grand, de plus beau, de plus enrichissant arrive pour vous.

img_2376

La troisième année fut celle des nouveaux challenges et d’une recherche d’accomplissement professionnel et personnel. J’ai finalement quitté mon poste dans cet établissement. Nous avons pris un mois pour découvrir la Colombie : l’un de mes plus beaux voyages. Nous sommes tellement tombés sous le charme de ce merveilleux pays qu’on a même songé à s’y installer ! De retour en Martinique, une belle opportunité professionnelle s’offre à moi dans un hôtel que je convoitais depuis son ouverture. Je me lance et n’ai aucun regret ! Quelques mois plus tard mon chéri se lance aussi dans une nouvelle aventure, celle de entrepreneuriat ! Forcement je le soutien à 100%, il sort de sa zone de confort et m’inspire à faire de même. Je sais que ça ne va pas être facile mais je crois en lui au plus profond de moi et je sais que si cela avait été moi, il m’aurait soutenu tout autant. Je l’aime pour cela. D’ailleurs il est le premier supporter de ce blog, m’aide au quotidien pour l’écriture des articles et pour la création de contenu notamment grâce aux photos. Je lui dois beaucoup et surtout il me pousse à moi aussi sauter le pas et enfin rendre professionnelle mon activité de blogueuse. Après beaucoup de doutes et d’hésitations, je me lance, pratiquement à la même période où je fête ma première année d’ancienneté dans mon entreprise. Je ne sais pas si c’est symbolique mais bizarrement tout s’est aligné pour moi à cette période afin que je me lance enfin ! Bien sûr j’arrive à faire la part des choses, je sais que mon poste actuel m’apporte une stabilité non négligeable et je me plais à ce poste. Mais le blog, ce petit bout d’internet rien qu’à moi qui me permet d’être proche de vous, de partager avec vous. Cette passion… Je fais un pas de plus vers elle ! Je ne sais pas ce que l’univers me réserve mais je sais que vivre en Martinique, prendre un nouveau départ ici, m’a permis de grandir et de m’affranchir de certaines craintes qui m’empêchent de vivre pleinement la vie à laquelle j’aspire ! Je suis tombée en amour avec la Martinique et chaque jour elle me rappelle à quel point elle m’aime en retour. Je crois sincèrement que l’endroit où l’on vit ou notre environnement proche influe sur notre corps, notre esprit et notre bien être. Alors malgré tout ce qu’on peut dire de la Martinique, tous les préjugés que nous avons même nous martiniquais ayant vécu en France hexagonale toute notre vie,  la Martinique a tellement à offrir à celui ou celle qui tend une main vers elle. C’est ici que je m’épanouis jour après jour et simplement pour ça je suis reconnaissante de vivre ici !

Vous l’aurez compris, je suis fan de mon île et je ne regrette absolument pas d’avoir pris le pari de m’installer ici. Ce que je vous souhaite à tous, c’est de vivre votre vie comme vous l’entendez. Si vous ressentez le besoin de changement, de partir et tout quitter, allez-y ! C’est maintenant ou jamais ! Ne laissez jamais personne vous imposer un mode vie qui n’est pas le votre. Vivez votre propre aventure ! La mienne ne fait que commencer et j’ai hâte de découvrir la suite !

img_2395

 

Dites moi en commentaire ce que vous aimez de la Martinique ou de tout autre endroit où vous vivez…  Qu’est ce qui rend ce lieu unique à vos yeux ?

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s