Page blanche… quand je reprends enfin confiance en moi

Je me suis retrouvée ces derniers temps face à plusieurs pages blanches. Loin de moi l’idée de me prendre pour un écrivain lol mais pour le coup je souffre du syndrome de la page blanche. Je m’explique. J’ai toute une liste d’idées d’articles que je pourrais partager avec vous, sur les cheveux, la beauté, les voyages et j’en passe. Quand j’ai écrit cette liste, juste en notant les titres de ces articles, je savais très bien ce que j’allais écrire. Le contenu en lui-même est déjà là dans un coin de ma tête, attendant patiemment que je le partage enfin. Seulement voilà, je suis devant l’ordi, le curseur clignote, les minutes passent, les mots ne sortent pas. Rien. Pourquoi ? Pourtant ce sont juste des sujets que j’aime aborder, que je maîtrise plutôt bien, mais non mon esprit est ailleurs.

J’ai cette pensée qui me vient : si tu n’as rien à dire d’intéressant, abstiens toi. Je ferme l’ordi et me dis que l’inspiration viendra.

Elle est bien là car j’écris ces mots sachant exactement où je veux aller, où je veux vous mener.

Ce n’est pas que les sujets que j’aborde habituellement n’ont aucun intérêt. Loin de là. Je crois savoir ce qui vous plait et je sais de par vos retours que vous trouvez des choses utiles quand vous me lisez. J’ai encore du mal à croire que vous soyez aussi nombreuses à vous retrouver dans mes écrits et à apprécier mes conseils. Je vous en suis tellement reconnaissante d’ailleurs, merci d’être toujours fidèles. Vous êtes une source de motivation et d’inspiration et de par nos échanges je sens que d’une certaine manière nous sommes liées. Et donc ma langue se délie aujourd’hui parce que j’avais envie de parler d’un sujet qui nous touche toutes : la confiance en soi.

Dernièrement sur Instagram j’en parlais sous un post intitulé ATTITUDE (en anglais). J’y expliquais qu’une femme qui montre une certaine confiance en elle est souvent mise sous l’étiquette de la femme hautaine ou méprisante. C’est tellement ridicule et contradictoire. J’ai illustré ce post avec une photo de moi ayant la tête bien haute. Oui parce que courber l’échine ne me ressemble pas je trouvais cette photo tout à fait adaptée à mes propos. Pourquoi devrions-nous baisser la tête, pour paraître plus sage, plus humble, plus sobre, plus discrète ? Pour qui ? Pour quoi ?

Quand j’ai dit à mon chéri, super soulagée d’avoir retrouvé un soupçon d’inspiration, que j’allais écrire sur la confiance en soi il m’a répondu : « la spirale… elle est ascendante ou descendante, il faut la trouver, mais le plus dur est de l’entretenir, la cultiver pour pouvoir la garder » J’adore, il a toujours une manière super imagée de parler des choses. Et quand on se concentre un petit peu plus, on y trouve un sens. Vous me direz quatre ans de vie commune ça aide à déchiffrer ses métaphores ahah !

Confiance en soi 6

Pas facile cette histoire de confiance soi, on nous rabâche que nous avons de la valeur, que nous devons avoir confiance en nous et nous aimer. Oui tout cela est vrai, mais comment et par où commencer ? Je dirais qu’il n’y a peut-être pas de règles à suivre, tout dépend de notre histoire, notre expérience et de nos rapports avec les autres.

Les autres.

Et si c’était eux le début de tous nos maux ? Ils nous jugent, nous critiquent, nous mettent plus bas que terre pour se sentir plus grands. Comment l’autre, un inconnu, peut-il avoir une place si grande dans notre esprit, jusqu’à influencer notre comportement, notre apparence ? Pourquoi son avis nous touche autant, nous rend heureux quand il est positif, nous attriste quand il est négatif ? L’autre est confortablement installé, sirotant sa tasse de thé, attendant sagement de nous voir arriver pour nous affubler de son jugement. Et le plus « drôle » dans tout ça c’est que nous même attendons son avis, car l’autre a tellement d’importance, son avis compte et a un poids, lourd de conséquences sur tout ce que l’on fera à l’avenir.

Nous avons bel et bien trouvé notre coupable. Celui-là même, à l’origine de ce sentiment de ne pas être assez, ce poison qui nous empêche d’être nous-même.

Nous-même.

A trop vouloir remettre la faute sur l’autre et son impact sur notre confiance en soi, on en oublierait presque que le sujet principal c’est nous. Dans mon article Positiver le chemin vers le bonheur, je vous parlais déjà du fait qu’il était très important de cesser de penser que tout est de la faute des autres. En rejetant la faute sur les autres cela nous empêche de concrètement régler nos problèmes car nous estimons que la cause de ces problèmes est extérieure à nous. Or il est impossible de changer les gens qui nous entourent. La seule chose sur laquelle nous avons une influence, un véritable pouvoir, c’est sur nous-même. Ce n’est pas facile d’arriver à ce constat.

L’avis des autres a beaucoup joué sur ma vie et cela depuis les années collèges. Mon attitude, mon apparence volontairement insolente et provocante je l’ai eu parce que je me disais à l’époque que si je n’agissais pas comme çà les autres allaient prendre le dessus sur moi. En vrai ils avaient déjà le dessus sur moi, puisque « ma personnalité », le rôle que je jouais une fois franchi le portail de l’école était calculé pour passer pour la fille forte et sûre d’elle ce que je n’étais absolument pas. En rentrant chez moi tout ce que je trouvais à faire c’était de me dire que ce n’était toujours pas assez, que je voulais ressembler à telle fille plus populaire, plus belle, plus tout ! Bref les autres avaient gagné parce que je leur avais donné tellement d’importance que je me suis perdue, j’ai véhiculé une image qui m’a longtemps collé à la peau.

Le déclic je l’ai eu des années et des années plus tard, d’ailleurs c’est plutôt récent. Il m’a fallu un certain degré de maturité pour me rendre compte que peu importe ce que les gens disent de moi, positif ou négatif, je sens que je ne suis toujours pas en paix avec moi-même. Bien que parfois on me fasse des compliments, je me sens super bien une fraction de secondes, mais le mal être est toujours présent. Alors c’est là que j’ai compris que je devais absolument faire un travail sur moi afin de découvrir réellement ce qui me plait chez moi, ce sur quoi j’aimerai m’améliorer, connaître mes défauts. Faire connaissance avec moi-même. Et là tout a changé parce que subitement l’avis des autres a commencé à avoir moins d’impact sur moi, plus question de les laisser faire la pluie ou le beau temps dans ma vie en fonction de ce qu’ils avaient à dire. En me détachant de leur regard pour enfin donner plus de place à mon propre regard, s’en était fini de la vague d’émotions négatives-positives-négatives, ce yo-yo infernal.

Confiance en soi 2

Alors est ce que j’ai confiance en moi aujourd’hui ? Sincèrement je ne pense pas qu’avoir confiance en soi est un état permanent ou constant. Le regard que l’on porte sur nous même peut parfois être plus dur, plus cruel que celui d’autrui. Mais ce regard on peut le travailler et c’est ça qui est important. On se doit d’être plus indulgent avec soi-même, on se doit d’être plus doux. Quand je sens que je n’arrive pas à faire quelque chose, là ou avant je me serais dit « tu es nulle ma fille » je vais me dire « tu feras mieux la prochaine fois ». Tout est là ! Savoir se parler, s’auto encourager, s’auto complimenter est une des clés pour affirmer sa confiance en soi. Donner plus de poids à notre propre pensée qu’à celle des autres est une véritable libération. Ne pas avoir peur d’exprimer, de montrer que l’on croit en soi ce n’est pas être hautaine, ou arrogante. Comme le dit ma blogueuse préférée Fatou N’Diaye : « Je ne suis pas là pour plaire aux autres ! ». Et elle a bien raison.

Je veux quand même vous dire ce que signifie avoir confiance en soi pour moi et surtout comment cela s’est manifesté dernièrement dans mon quotidien.

J’ai su dire non quand c’était nécessaire. Je suis sortie de ma zone de confort parce que j’ai eu assez confiance en moi pour aller de l’avant et accepter de nouveaux challenges.

J’ai eu assez confiance en moi pour m’exprimer sur des sujets que je n’osais pas aborder auparavant. Cette histoire de page blanche en est la preuve. Jusqu’à ce que je laisse libre court à mes pensées et à ce qui m’anime en ce moment, il m’était impossible d’écrire même sur des sujets que je maîtrise.

Je prends plaisir à poser en bikini, parce que je brille de l’intérieur et que peu importe les défauts sur mon physique que moi ou d’autres auraient envie de souligner, je me sens bien et cela se voit, cela rayonne.

J’ai décidé d’encourager plus ouvertement des filles que j’admire sincèrement. Applaudir le travail d’une autre, ce n’est pas juste lui lancer des fleurs ou faire la lèche botte. Entre femmes, on devrait prendre plus de temps pour se soutenir les unes les autres plutôt que de se comparer ou s’envier. Souligner l’excellence de l’autre est une preuve de confiance en soi extrême. On sort de ce rapport de compétition idiot qui nous a bouffé la vie pendant trop longtemps. On sait reconnaître sa valeur et apprécier celle des autres, sans rien attendre en retour, sans vouloir être au-dessus.

Je n’ai plus peur de ne pas remporter l’adhésion du plus grand nombre. Ceux qui aiment ce que je partage resteront, ceux qui n’aiment pas partiront. C’est normal, cela fait partie du processus. Quand vous changez parce que vous avez compris que vous n’alliez pas dans la bonne direction, certaines personnes prennent leur distance disant ne pas vous reconnaître. Ce n’est pas une fatalité, qu’ils partent. Ainsi ils laisseront plus de place à des personnes qui partagent les mêmes valeurs que vous, ces personnes dont vous recevrez beaucoup plus d’enseignements, ces personnes dans lesquelles vous trouverez le reflet de la lumière que vous-même dégagez.

J’apprends tous les jours à cultiver cette confiance en moi, elle est fragile, instable. Je reste réaliste, car j’ai mis du temps à l’acquérir et elle est si précieuse. Quand elle atteint ce pic alors rien ne peut m’arrêter ! Elle me permet de faire ressortir le meilleur de moi-même.

Aujourd’hui, j’ai laissé ma plume prendre son envol et j’espère que ces quelques mots sauront raisonner, faire écho quelque part.

 

confiance en soi 3

 

Publicités

9 commentaires sur « Page blanche… quand je reprends enfin confiance en moi »

  1. Mon article préféré de toi, transcendant de vérité. Merci de partager ça avec nous !

  2. Bravo Mely. J ai adoré ton article ! Je je me retrouve bien dans la manière dont tu as vécu l’évolution de la confiance en soi et l’estime de soi. C est une lecture confortante et riche. Je t encourage à poursuivre et suis fière de la belle jeune femme confiante et inspirante que tu es devenue.

  3. Hello Manouchka, merci d’avoir pris le temps de lire cet article. Nous sommes nombreuses à subir notre mal-être. Nous sommes aussi nombreuses à commencer à entrevoir l’importance de amour de soi. J’apprécie que tu ai partagé ton ressenti ici. On se retrouve toutes un peu dans l’expérience d’autres femmes. On se sent moins seules.
    Encore merci à toi et gros bisous ☺️

  4. Raima, je suis super étonnée de ton message. Cet article je l’ai écrit avec mon coeur. Et peut être que certains de mes propos sont proches des idées défendues par Fatou. Et si nous partagions seulement des valeurs communes à nombreuses autres femmes? Elle est une source d’inspiration pour moi certes. Mais loin de moi l’idée de copier qui que ce soit. Oh et la célébrité c’est toi qui en parle ce n’est pas un de mes objectifs dans la vie. Bonne journée

  5. Magnifique texte!
    Ce que tu dis, quand tu écris que même quand les autres font des compliments, que l’on se sent bien quelques secondes et que juste après le doute revient, je l’ai vécu longtemps. Et je suis heureuse de constater que je commence vraiment à m’en détacher. Maintenant je me sens mieux, quand je vais mieux, quand je suis en accord avec moi même. Je commence à savoir ce que je vaux vraiment et c’est là la clé, la force. Quand on n’attend plus les autres pour se sentir belle, bien dans sa peau, dans son corps.
    Merci pour ce partage. Tu es toujours agréable à lire. Et je guette souvent tes nouveaux articles! Il est tout beau ton blog. Je te fais de gros bisous!!!
    PS. Ton corps est juste parfait!! ♥

  6. Décidément.. Encore une qui copie sans vergogne blackbeautybag… Je vais lui envoyer ton article. On dirait un copié collé de ses paroles…. Les bloggeuses afro en recherche e de célébrité…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s