Mon retour au naturel

Hello mes toutes belles !

Et si on entrait dans le vif du sujet? Tout ce que vous voulez savoir sur l’évolution de ma crinière se trouve ici, je vous explique les 5 étapes qui ont marqué mon parcours capillaire.

#1 Ma vie avant le naturel- de l’enfance à 2010

Comme beaucoup de filles noires, c’est étant très jeune que mes cheveux ont connu leur premier traitement chimique. Maman voulant faciliter le coiffage de ma crinière indomptable, j’ai eu droit à des assouplissements chimiques rendant mes cheveux plus malléables. En grandissant, j’ai continué les assouplissements (le défrisage c’est kif kif) tous les 6 mois environs. Le paradoxe c’est que je détestais avoir les cheveux lisses et plats. Pour mon plus grand plaisir, après quelques shampoings, j’arrivais à retrouver un volume assez important.  Je prônais fièrement mon « ananas » (afro puff mais à cette époque on disait queue de cheval) trop serré me faisant les yeux bridés. Mes cheveux devenaient de plus en plus fins et le volume de moins en moins existant. C’est la que commence ma période tissage. Oooh quelle découverte, j’adorais avoir les cheveux long, c’était le seul moyen pour que je porte mes cheveux lisses d’ailleurs. Si ma mémoire est bonne à cette époque j’avais arrêté de manière non réfléchie le défrisage, je n’en avais plus besoin puisque que la majorité de ma touffe était dissimulée sous des lignes de tissages. Tissages sur tissages, je remarque quand même que mes tempes se dégarnissent et pas mal de chute quand je me décoiffe. Confiante ou inconsciente, je me rends chez ma coiffeuse pour l’ultime tissage (en arrivant je ne le savais pas encore). C’est parti pour les tresses, ma coiffeuse confie ma tête à une autre coiffeuse (je déteste ça) car elle est débordée. Cette demoiselle continue de me tresser, elle serre de plus en plus, je lui fais remarqué et elle promet d’y aller moins fort. Même en me voyant geindre la jeune coiffeuse, ne laisse aucune chance à mes cheveux, elle me rassure en me disant que mon tissage tiendra mieux et plus longtemps. J’abdique et subis en silence la pose du tissage cousu. Je n’ai pas pu dormir, sourire et j’avais presque du mal à mâcher, pendant plusieurs jours, tellement ce tissage était serré. Je l’ai retiré une semaine après, le mal était déjà fait.

Période tissage
Période tissage

#2 La transition – de 2010 à 2011

Cette étape je l’avais déjà commencé, mais j’ai découvert le terme bien plus tard. Après ce dernier tissage désastreux, qui m’a laissé des trous dégarnis sur les tempes, je décide de ne plus en porter. Je tente tant bien que mal de me coiffer avec mes repousses et mes pointes lisses, c’était laborieux. J’opte pour une coupe d’inspiration Janelle Monae (je n’ai plus de photo de cette coupe 😦 ). Malgré mes efforts cela devient de plus en plus difficile de trouver des coiffures. Lâcher mes cheveux? Impossible çà ne ressemble à rien avec mes repousses, je songe de nouveau au défrisage. Peu de temps après, j’entends parler de ce phénomène nappy, tiens donc qu’est-ce que c’est que ça? C’est en 2011, qu’une amie, me parle d’une amie qui a un site consacré aux cheveux crépus et bouclés. Intriguée je vais donc sur ce site autrefois appelé  Nappyattitude mais vous le connaissez surement sous son nom actuel Curlidole. La bible du cheveux crépus selon moi, je lis, j’absorbe les informations, je m’identifie à des situations comme celle de la transition. J’étais en phase d’apprentissage, de compréhension, de prise de conscience surtout. J’étais en marche pour mon retour au naturel.

Merci à Sandra V, du site Curlidole qui a été de précieux conseils.

#3 Le Big Chop – Mai 2011

AAAh ce fameux Big Chop (Grand coupe, ou le fait de couper tout ou partie de ses cheveux, dans le but de les laisser pousser naturellement, en théorie) celui que l’on redoute toutes. Ce cap à franchir pour une nouvelle vie capillaire, naturelle et plus saine. C’est surtout une étape qui fait peur. Je n’avais jamais eu les cheveux courts, en plus le court ça ne va pas à tout le monde, je vais me trouver moche, les autres vont me trouver moche. Malgré toutes mes résistances, je savais que je ne pouvais pas revenir en arrière, je ne pouvais plus me coiffer avec mes deux textures, le défrisage c’était hors de question, il fallait que je saute le pas.

L’été arrive et ma période de stage également. Période que j’ai trouvé idéale car je ne verrais ni mes camarades de classe, ni les pétasses de mon école mais seulement quelques amies. Génial si la coupe ne me va pas, il me reste quelques mois pour tout laisser pousser. Timing parfait, le 2 Mai 2011, je coupe ! Le Big Chop fait maison, quand maman n’est pas là pour lui faire la surprise. J’ai coupé la première mèche en fermant les yeux, MERDE c’était trop tard, je ne pouvais plus reculer. Résultat: pas trop mal, soulagement, une nouvelle moi?

Big Chop - Mai 2011
Big Chop – Mai 2011

#4 Une Nappy hasardeuse – Mai 2011…

Dans quoi je m’étais embarqué? Quelle galère je me disais : ah ouais en plus de tout couper, il faut acheter des nouveaux produits! Quoi Pink, Dax, pommade et huile de carapate ça ne va pas? Merde alors… j’ai fait comme j’ai pu, il fallait que je me renseigne  sur les produits adaptés ou non et sur ce truc là, la routine. Hein, quoi c’est quoi ce truc encore? C’est une période de ma vie ou j’ai beaucoup lu, je passais mes soirées sur google et youtube. Je découvre ces youtubeuses aux cheveux extraordinaires et qui en plus de ça expliquent comment faire pour avoir les mêmes ! Je teste tout et n’ importe quoi… RIEN ne me va et en plus ça me coûte la peau des fesses 😮 ! Je constate tout de même que mes cheveux poussent (danse de la joie) et vite en plus! Dites-vous bien que la première année c’est la meilleure, je teste plein de nouvelles coupes et cède à la coloration. C’est cette première année que l’on voit vraiment que nos cheveux crépus poussent, bien que l’on nous ai rabâché le contraire toute notre vie.  La patience et l’amour sont les clés.

Evolution capillaire
Evolution capillaire de 2011 à 2014

#5 … 2014 – Because I’m Nappy (clin d’œil à Pharrell)

Le terme a deux significations en anglais : Nappy soit un terme péjoratif que les noires-américaines utilisent pour qualifier leurs repousses crépues entre deux défrisages. Puis il y a le Nappy celui que l’on aime, qui voudrait dire Natural and Happy ! Quelle trouvaille franchement. Donc oui , je suis heureuse, mes cheveux ne sont plus un fardeau que je souhaite cacher. En fait c’est tout le contraire, je les montre le plus souvent possible en afro libre! Ce retour au naturel, a été un bol d’air frais, un retour aux sources, une prise de conscience. Cette crinière, cette Holy Mane (je vous expliquerais d’où m’est venu ce nom dans un prochain post), ce n’est pas vraiment une nouvelle moi. C’est cette fille qui est longtemps restée cacher derrière des artifices (tissages, maquillage outrant, vêtements provocants) pour cacher un manque de confiance en soi, un manque d’amour-propre. Au final cette fille, tout ce qu’elle voulait c’est être elle-même, sortir de l’ombre, montrer que derrière cette extravagance et cette attitude provocante se cache une jeune femme simple, folle parfois, réservée le reste du temps. Voilà pourquoi je tiens tant à ma crinière, retrouver mes cheveux naturels n’a été qu’une étape dans un long processus d’acceptation de soi. Aussi, aujourd’hui je n’ai plus peur de le dire, je me trouve belle (quelle prétentieuse celle-là vous me direz)…

Pour finir, le but ici n’est pas de juger les choix que vous avez fait dans votre vie et notamment « capillairement » parlant. Avoir les cheveux naturels ce n’est pas facile, aimer ses cheveux naturels ce n’est pas une mince affaire. Mais la légende dit que les goûts et les couleurs ne se discutent pas et pour moi avoir les cheveux naturels c’est une affaire de préférence.

Because I am Happy

En effet, l’important c’est de se sentir bien et belle dans sa peau !

Publicités

19 commentaires sur « Mon retour au naturel »

  1. La couleur que tu t’es faite est juste magnifique ! Je trouve que ça te va encore mieux que ta couleur naturelle. Et tu as de très beaux cheveux, good job;)

  2. Coucou Marie, merci pour ce commentaire et tes encouragements. J’ai envie de te demander si tu lis dans mes pensées ? lol, je viens tout juste d’écrire un article sur ma routine du moment et je parle donc du fameux foulard! Tout comme toi je l’oublie assez souvent et ça cause pas mal de dégât sur mes cheveux. Je te conseille fortement de porter un foulard la nuit, ce qui te permettra de garder l’hydratation apportée à tes cheveux, d’éviter la casse, et aussi de les garder bien démêlés. Le soir je ne fais pas de coiffure particulière à moins que je veuille une mise en pli pour le lendemain, mais les choux j’adore. L’article sera bientôt en ligne tu auras donc beaucoup plus de détails. A très bientôt et foulard ce soir ^^

  3. Coucou Holy,

    Merci pour ce blog / Tutos pour les cheveux black, c’est un véritable bonheur ! (et bravo pour ton article sur les succès, je suis d’accord avec toi ! =))

    Je voulais savoir si tu avais une routine de nuit : je me contente pour ma part d’hydrater mes cheveux avec du coco ou du beurre de karité, et de faire ce que j’appelle des « choux », avec des épingles, pour éviter d’emmêler mes cheveux la nuit. En revanche, sur les blogs US, il est fortement conseillé de dormir avec un foulard, ce que je ne fais que très rarement (ce qui expliquerait que mes cheveux poussent si peu^^)

    Merci de ta réponse en tous cas et continue ce chouetissime blog !

  4. C’est trop gentil merci Jade. Je t’encourage dans ton retour au naturel. Tu n’es pas obligé de passer par un Big Chop radical (coupe à la garçonne). Prends ton temps jusqu’à avoir la longueur de repousses que tu estimes suffisante ou assez longue pour couper les pointes. Tu peux aussi couper tes pointes 2cm par 2 cm en plusieurs étapes. Bonne continuation à bientôt 🙂

  5. Coucou merci beaucoup. Je pense être entre un 4b. J’ai différentes textures et j’ai beaucoup de mal à trouvé mon type de cheveux exact. A très vite 🙂

  6. J’aime ton article ça m’encourage beaucoup j’ai presque fini ma transition après 1 ans et quelques mois « malheureusement » j’ai pas oser passer par le big chop par peur que ça m’aille pas. Sinon tes cheveux au naturel te vont super bien que ça soit en photo ou en vrai 🙂 (oui je t’ai déjà vu dans un bus à Pontoise j’vais pas te cacher j’suis tomber amoureuse de tes cheveux, ça m’a grave boosté !! )

  7. Tes cheveux très bien entretenus de plus les cheveux avec ton afro te va beaucoup mieux que les cheveux défriser.De passage je voudrais savoir ton type de cheveux ? Bonne continuation bisous

  8. Merci beaucoup Leslie, ton message est très encourageant. Je suis contente que tu es pu te reconnaître dans mes lignes. Je te dis à soir pour un nouvel article ^^

  9. Coucou je te suis depuis un moment sur instagram et je t’admire beaucoup pour ce que tu fait et ce que tu dégage. Tu dégage une certaine auras et tu m’encourage à continuer mon parcours capillaire. J ‘ai apprécier ton article car il nous apprend à nous accepter tel que nous sommes avec nos crépus . Je te soutient dans ce projet car il me tiens à coeur. A quand le prochain article 😉 j’ai été ravie de te lire en tout cas. GROS BISOUS

  10. Oh waou merci beaucoup Agatha! Comme quoi le naturel ce n’est pas une question de types de cheveux ou de couleur de peau.
    En plus tu es tellement jolie avec tes cheveux bouclés pourquoi en changer? Merci d’avoir pris le temps de me lire
    ça fait super plaisir ! Je concocte de nouveaux articles, je suis sûre que ça t’intéressera. A très vite, d’énormes bisous 🙂

  11. Cet article m’as fait repenser à pleins de moment de doute concernant mes cheveux et au final je suis contente de mes choix car comme toi tu fait depuis un moment) j’ai toujours renoncer au traitement très chimique pour (soit disant) « améliorer » ma tignasse.
    et j’ai testé un masque fait maison 100% Naturel avec de la purée d’avocat, de l’huile d’argant et une touche de citron!! ^^ ça à changé la vie à mes cheveux !!!!

    En tout cas très bien article! Pendant que je le lisait je me suis rappelé avec quel minutie tu faisais ton blog pour la LP. sur les danses latinos 🙂 j’ai vraiment adoré la façon dont tu t’exprime, tu écrit bien et en plus quand on te connais un peu et ben on te retrouve dedans, à tel point que je me suis imaginé que tu me racontais ta vie capillaire de vive voix!! 😀
    Franchement, j’attend le prochain article !!

    Des bisous

  12. Super ton article Honey!
    Bien écrit en plus très agréable à lire.
    Continues comme sa
    Love ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s